Il est vivant

Mis à jour : mai 26

Bonjour à tous,


Déjà une semaine est passée depuis Pâques. Que le temps avance vite...


Nicky avait prévu une impulsion pour le weekend précédent mais elle n'avait pas été postée car l'apport était déjà riche. Cependant, la voici pour aujourd'hui.



Merci Nicky


La résurrection de Christ

Le témoignage du Nouveau Testament

Les évangiles contiennent de nombreux témoignages relatifs à la résurrection du Christ (Mt 28.1-20 ; Mc 16.1-8 ; Lc 24.1-53, Jn 20.1-21.25). Le livre des Actes est l’histoire de la proclamation de la résurrection du Christ par les apôtres. Les épîtres partent du principe que Jésus est un Sauveur vivant, qui règne et qui est le chef de l’Eglise. L’Apocalypse montre à maintes reprises le Christ ressuscité régnant dans les cieux et prédit son retour. L’ensemble du Nouveau Testament témoigne de la résurrection du Christ. La nature de la résurrection du Christ

Quand le Christ est ressuscité, il n’est pas simplement revenu d’entre les morts, comme d’autres, par exemple Lazare, en avaient fait l’expérience, car Jésus aurait alors été sujet au vieillissement et aurait fini par mourir comme n’importe quel humain. Quand il est ressuscité, Jésus est devenu les « premiers fruits » (1 Co 15.20, 23) d’un nouveau genre de vie humaine, une vie dans laquelle son corps rendu parfait était capable de vivre éternellement. L’apôtre Paul écrit que le corps de résurrection est « incorruptible… glorieux… plein de force » (1 Co 15.42-44). La résurrection du Christ garantit notre régénération

Pierre dit que Dieu « nous a fait naître à une vie nouvelle, pour nous donner une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ » (1 Pi 1.3). Il établit un lien entre la résurrection de Jésus et notre nouvelle naissance. Quand Jésus est ressuscité des morts, il a reçu une nouvelle qualité de vie, dans un corps et un esprit humains parfaitement adaptés à la communion et à l’obéissance à Dieu pour toujours. Par sa résurrection, Jésus nous a acquis une nouvelle vie semblable à la sienne. Nous ne recevons pas tout ce qui appartient à cette nouvelle vie lorsque nous devenons chrétiens, car notre corps ne change pas. Mais nous sommes vivifiés dans notre esprit par la puissance de la résurrection. La résurrection du Christ garantit notre justification

Paul écrit que Jésus « a été livré pour nos fautes, et il est ressuscité pour que nous soyons déclarés justes » (Rm 4.25). En ressuscitant le Christ d’entre les morts, Dieu le Père a dit qu’il approuvait sa mort pour nos péchés, considérait que son œuvre était achevée et qu’il n’était plus nécessaire que le Christ reste mort. Il n’y avait plus aucune peine à porter, plus aucune culpabilité passible du jugement : il avait entièrement payé pour nos péchés. En vertu de notre union avec le Christ, c’est également nous que Dieu approuve quand il approuve le Christ. Quand le Père dit au Christ : « Tout a été payé et tu n’es pas coupable mais juste à mes yeux », il fait une déclaration qui s’applique à tous ceux qui croient en Christ pour être sauvés.


La résurrection du Christ garantit que nous recevrons un corps parfait

Le Nouveau Testament établit à plusieurs reprises un lien entre la résurrection de Jésus et notre résurrection finale, par exemple : « Comme Dieu a ressuscité le Seigneur, il nous ressuscitera, nous aussi, par sa puissance » (1 Co 6.14). Tout comme les « premiers fruits » (1 Co 15.20) montrent à quoi ressemblera le reste de la récolte, le Christ montre à quoi ressembleront nos corps de résurrection quand Dieu nous ressuscitera d’entre les morts et nous amènera dans sa présence. Vivre la résurrection aujourd’hui

Après avoir longuement traité de la résurrection, Paul conclut en encourageant ses lecteurs : « C’est pourquoi, mes chers frères et sœurs, soyez fermes, ne vous laissez pas ébranler, travaillez sans relâche pour le Seigneur, sachant que la peine que vous vous donnez au service du Seigneur n’est pas inutile » (1 Co 15.58). C’est parce que Dieu a ressuscité le Christ d’entre les morts, que nous devons persévérer dans l’œuvre du Seigneur. Ensuite, Paul nous encourage, lorsque nous pensons à la résurrection, à considérer avec attention la récompense éternelle qui nous attend. Il voit la résurrection comme le moment où toutes les luttes de cette vie seront terminées. Parce que le Christ est ressuscité et parce que nous sommes ressuscités avec lui, nous devons rechercher les réalités célestes et penser aux choses d’en haut (Col 3.1-4). Après avoir dit que nous devons nous considérer « comme morts pour le péché, et vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus-Christ » (Rm 6.11), Paul ajoute : « Que le péché n’exerce donc plus sa domination sur votre corps mortel […]. Ne mettez pas vos membres et organes à la disposition du péché » (Rm 6.12-13). Il s’appuie sur le fait que nous possédons cette nouvelle puissance de résurrection pour nous exhorter à ne plus pécher.

Versets clés :

1 Corinthiens 15.20-23 20

20 Mais, en réalité, le Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts. 21 Car, tout comme la mort a fait son entrée dans ce monde par un homme, la résurrection vient aussi par un homme. 22 En effet, de même que tous les hommes meurent du fait de leur union avec Adam, tous seront ramenés à la vie du fait de leur union avec le Christ. 23 Mais cette résurrection s’effectue selon un ordre bien déterminé : le Christ est ressuscité en premier lieu, comme le premier fruit de la moisson ; ensuite, au moment où il viendra, ceux qui lui appartiennent ressusciteront à leur tour.


Tiré de : S’enraciner en Christ, de Wayne Grudem

Christian




Louange :




Bon dimanche à tous, que Dieu vous bénisse !


David

123 vues

1442 Montagny-près-Yverdon, Suisse

076 596 54 38